/ /
/

12 déductions d'impôt possibles sur sa déclaration de revenus 2017

12 déductions d'impôt possibles sur sa déclaration de revenus 2017

À jour en Juillet 2017

Écrit par les experts Ooreka

Comment payer moins d'impôt cette année ?

Grâce à vos enfants, à des investissements ou à des dons, vous êtes en droit d'obtenir des déductions et payer moins d'impôts.

Voici 12 solutions pour bénéficier d'une réduction fiscale !

Faire jouer son quotient familial pour réduire ses impôts

Faire jouer son quotient familial pour réduire ses impôts

Les revenus que vous déclarez sont divisés en fonction du nombre de parts fiscales. 1 part fiscale = 1 personne à charge. Plus vous avez de personnes à charge, plus votre déduction d'impôt est élevée.

Si avoir un enfant ne fait pas partie de vos projets, il vous reste 3 solutions pour payer moins d'impôts :

  • vous vivez seul et avez eu la garde exclusive ou principale de votre enfant pendant 5 ans minimum ;
  • vous êtes invalide à au moins 40 % ;
  • une personne handicapée est à votre charge :
    • si vous avez un enfant handicapé, sachez que vous avez droit à une demi-part fiscale supplémentaire ;
    • si votre enfant est marié (ou pacsé), une déduction de 5 738 € vous est accordée ;
    • si votre enfant n'est pas rattaché fiscalement, on vous déduit entièrement la pension alimentaire versée.

Bon à savoir : si l'un de vos enfants s'est marié, vous pouvez le rattacher, lui et son conjoint, à votre foyer fiscal. L'un des deux doit avoir moins de 21 ans, être un étudiant de moins de 25 ans ou être handicapé. Cela ne vous rajoute aucune part de quotient familial.

Réduction d'impôt grâce à son enfant

Réduction d'impôt grâce à son enfant

Un enfant mineur, même s'il exerce une activité professionnelle, est à la charge de ses parents. Ses revenus sont donc à déclarer avec leurs salaires :

  • vous avez l'avantage de garder la part fiscale qu'il représente ;
  • toutefois, plus ses revenus sont élevés, plus vous risquez de changer de tranche fiscale.

Lorsque votre enfant atteint la majorité, vous avez le choix entre 2 possibilités :

  • vous pouvez le rattacher à votre foyer fiscal ;
  • ou choisir de lui verser une pension pour qu'il fasse sa propre déclaration de revenus.

Faites des tests !

  • Est-il plus avantageux pour vous de compter le salaire de votre enfant mineur sur votre déclaration de revenus ou de perdre une part fiscale ?
  • Est-il plus rentable de conserver une part fiscale ou de détacher fiscalement votre enfant majeur afin de déduire la pension que vous allez lui verser ?

À noter : un enfant en apprentissage perçoit des revenus moindres qu'un salarié. Si son salaire annuel versé en 2016 est inférieur à 17 599 €, vous n'avez rien à déclarer, à l'inverse vous êtes dans l'obligation de l'intégrer à vos revenus.

Avantage fiscal d'une naissance et répartition en garde alternée

Avantage fiscal d'une naissance et répartition en garde alternée

Une naissance est prise en compte par le fisc en fin d'année :

  • pensez donc à noter l'état civil de votre nouveau-né dans votre déclaration de revenus ;
  • ainsi vous pourrez bénéficier d'une majoration du quotient familial pour toute l'année passée ;
  • peu importe le jour de naissance de votre enfant, y compris le 31 décembre.

En cas de divorce, c'est le parent ayant la garde de l'enfant qui tire parti de la part fiscale. L'avantage fiscal est réparti entre les deux parents en situation de garde alternée :

  • chacun obtient la moitié de part du quotient familial ;
  • cela vaut également pour les autres avantages fiscaux, comme les frais de scolarité par exemple : ces frais sont déductibles selon le niveau d'études et prennent fin dès qu'un enfant commence à gagner de l'argent.

Attention : la demi-part accordée aux parents ayant élevé seuls un enfant pendant moins de 5 ans a été supprimée depuis 2014.

Charges déductibles du revenu imposable

Charges déductibles du revenu imposable

Les frais de garde pour les enfants de moins de 6 ans peuvent être déduits :

  • de 50 % des sommes versées ;
  • le crédit d'impôt ne peut excéder 1 150 € par enfant (575 € en cas de garde alternée). Le montant maximal que vous pouvez déclarer est de 2 300 € par enfant ou 1 150 € en cas de garde alternée.

Attention : il s'agit des sommes que vous avez versées, déduction faite des aides de la CAF.

Vous bénéficiez d'une déduction fiscale si vous aidez un parent, un beau-parent ou un grand-parent :

  • tous les montants doivent être indiqués sur la déclaration ;
  • on estime un forfait par parent à charge à 3 410 €.

Une pension alimentaire peut être accordée en cas de divorce. Si la pension découle d'une décision de justice :

  • le montant est déductible pour celui qui la verse ;
  • et il doit obligatoirement être déclaré par celui qui la touche.

À noter : si le versement d'une pension alimentaire est une décision à l'amiable, il n'y a pas de déduction fiscale possible.

Déduire les dépenses pour l'hébergement d'une personne dépendante

Déduire les dépenses pour l'hébergement d'une personne dépendante

Si vous réalisez des travaux afin de rendre un logement adapté aux personnes dépendantes (personnes âgées ou handicapées),vous bénéficiez d'un crédit d'impôt pour les dépenses engendrées par l'achat des équipements. Le montant des dépenses est plafonné à :

  • 5 000 € maximum pour une personne seule ;
  • 10 000 € pour un couple auxquels sont ajoutés 400 € par personne à charge (ou 200 € en cas d'enfant en résidence alternée).

Si une personne nécessite un hébergement spécialisé, dans un établissement médicalisé par exemple, elle bénéficie d'un abattement de 2 500 € maximum :

  • Cet abattement fiscal est cumulable avec le crédit d'impôt ou la déduction d'impôt (pour les personnes qui n'exerçaient par une activité professionnelle l'année des dépenses) pour l'emploi à domicile ce qui permet à l'autre personne âgée du couple de bénéficier d'une aide à domicile.
  • 50 % des dépenses annuelles pour un salarié à domicile sont pris en charge.

Bon à savoir : les personnes de plus de 65 ans bénéficient automatiquement, sans n'avoir aucune démarche à faire, d'un abattement sur les revenus imposables.

Exonération sur les indemnités de départ en retraite ou préretraite

Exonération sur les indemnités de départ en retraite ou préretraite

Vous venez de partir en préretraite ou en retraite ? Les indemnités de départ sont en partie exonérées :

  • Elles seront imposables seulement si votre départ est volontaire.
  • Le montant des indemnités exonérées est égal :
    • au montant de l'indemnité légale ou conventionnelle ;
    • à 50 % de l'indemnité dans la limite de 196 140 € pour les indemnités perçues en 2017 et de 193 080 € pour les indemnités perçues en 2016 (5 fois le plafond annuel de la Sécurité sociale) ;
    • au double de la rémunération brute de l'année civile précédant le départ en retraite ou préretraite (196 140 € pour les indemnités perçues en 2017 et 193 080 € pour les indemnités perçues en 2016).

Bon à savoir : titulaire d'un plan épargne retraite, vous avez l'avantage de déduire fiscalement vos cotisations avec une déduction maximale qui varie selon votre situation et le produit d'épargne.

Réduction d'impôts sur les contrats de prévoyance ou assurance vie

Réduction d'impôts sur les contrats de prévoyance ou assurance vie

Vous aurez droit à un avantage fiscal si vous souscrivez un contrat de prévoyance ou une assurance vie.

Le contrat de prévoyance engendre une réduction d'impôt de 25 % sur les primes versées du contrat rente-survie et épargne handicap :

  • les primes ne peuvent excéder 1 525 € ;
  • ce montant maximum est augmenté de 300 € par enfant à charge.

Vous bénéficiez d'un abattement sur les sommes perçues grâce à votre assurance vie :

  • pour cela vous devez maintenir la même assurance vie pendant 8 ans sans en retirer l'argent ;
  • vous n'avez pas à déclarer vos revenus issus d'assurance vie tant qu'ils ne dépassent pas 4 600 € pour une personne seule et 9 200 € pour un couple dont l'imposition est commune ;
  • au-delà de ces sommes, soit vous devez les déclarer au titre des revenus imposables soit elles sont soumises à un prélèvement de 7,5 %.

À noter : vous êtes exonéré de fiscalisation sur la totalité des revenus obtenus issus d'une assurance vie si le contrat a été souscrit avant le 26 septembre 1997.

Améliorer l'isolation de son logement

Améliorer l'isolation de son logement

Faites d'une pierre deux coups ! Réduisez votre facture de gaz et d'électricité ainsi que vos impôts.

Pour réaliser l'amélioration thermique de votre habitation, un crédit d'impôt vous est accordé :

  • dans la limite d'un plafond de dépenses de :
    • 8 000 € pour une personne seule ;
    • 16 000 € pour un couple ;
    • majorés de 400 € par personne à charge ;
  • il vous aide à financer le diagnostic de performance énergétique ainsi que les équipements adéquats (à l'exception d'un diagnostic obligatoire).

À noter : vous pouvez bénéficier d'un crédit d'impôt que vous soyez propriétaire ou locataire.

Ne pas déclarer les gains d'une vente ou d'une expropriation

Ne pas déclarer les gains d'une vente ou d'une expropriation

Lorsque vous vendez votre habitation principale, la plus-value engrangée n'est pas prise en compte par les impôts. De la même manière, un propriétaire exproprié est exonéré de l'indemnisation touchée par l'État :

  • si celle-ci est supérieure au montant de l'acquisition et donc qu'elle entraîne une plus-value ;
  • le propriétaire s'engage alors à utiliser cette somme dans les 12 mois pour un achat immobilier.

Loi Duflot, Loi Pinel et déficit foncier

Loi Duflot, Loi Pinel et déficit foncier

Loi Duflot (du 1er janvier 2013 au 31 août 2014)

Les propriétaires bailleurs peuvent bénéficier d'une déduction fiscale de 18 % du montant investi dans un logement mis en location si celui-ci respecte tous les critères :

  • la durée de mise en location doit être au minimum de 9 années ;
  • les loyers doivent respecter un certain plafond en fonction de la situation géographique ;
  • le bien immobilier ne peut être loué à un membre de la famille du propriétaire.

À noter : le montant investi ne peut pas dépasser 300 000 €.

Loi Pinel (depuis septembre 2014)

La loi Pinel permet aux propriétaires bailleurs de bénéficier d'une déduction fiscale pouvant aller jusqu'à 21 % du montant investi :

  • 21 % du prix d'achat du logement pour un engagement de 12 ans ;
  • 18 % du prix d'achat du logement pour un engagement de 9 ans ;
  • 12 % du prix d'achat du logement pour un engagement de 6 ans.

Le propriétaire doit notamment respecter des conditions de :

  • mise en location ;
  • loyers plafonnés.
  • Pour aller plus loin, consultez notre site dédié à la
  • Loi Pinel
  • Déficit foncier
  • Lorsqu'il loue son bien, le propriétaire doit payer des charges (d'entretien ou de travaux). Si celles-ci sont supérieures au montant des loyers annuel, il réalise un déficit foncier :
    • ce déficit est déduit du revenu global ;
    • le plafond est fixé à 10 700 € par an ;
    • au-delà de ce plafond, la somme doit être reportée sur les revenus fonciers des années suivantes.

Réduire ses impôts en investissant dans une PME

Réduire ses impôts en investissant dans une PME

Vous pouvez réduire vos impôts de 18 % de votre investissement annuel dans une PME :

  • qui exerce une activité différente de la gérance de son patrimoine mobilier ou immobilier ;
  • qui tient son siège social en France ;
  • qui est soumise à l'impôt sur les sociétés ;
  • qui emploie moins de 250 personnes ;
  • et dont le chiffre d'affaires ne dépasse pas 50 millions d'euros.

Une personne seule pouvant investir jusqu'à 50 000 € peut bénéficier d'une réduction de 9 000 € et un couple jusqu'à 18 000 € étant donné qu'il peut investir 100 000 € maximum.

Bon à savoir : si vous n'êtes pas emballé par l'idée d'investir dans une PME, sachez que vous pouvez investir dans un bois ou une forêt pour réduire vos impôts (25 % de la somme placée peuvent être déduits).

Faire un don à une association pour réduire ses impôts

Faire un don à une association pour réduire ses impôts

Vous pouvez faire un don à une association, mais aussi à un organisme si celui-ci a une mission d'intérêt général (chorale, club de carte, Téléthon, etc.) :

  • votre don ne doit pas excéder 20 % de votre revenu imposable, dans ce cas vous pouvez déduire 66 % du montant que vous avez versé ;
  • pour une association pour personne en difficulté, vous pouvez déduire 75 % de votre don tant qu'il ne dépasse pas les 530 €, sinon la déduction revient à 66 % ;
  • l'excédent est reporté sur les 5 années suivantes et donne droit à une réduction d'impôt dans les mêmes conditions.

Ooreka vous en dit plus

Ooreka vous en dit plus
© Finemedia

Vous souhaitez réduire votre impôt ? Parcourez nos autres contenus susceptibles de vous intéresser :

3 commentaires

FRION, le 06/05/2017

Bo
Bonjour,
J'ai fait faire des travaux de jardinage en 2016 par un CENTRE D'AIDE PAR LE TRAVAIL (CAT) Agément DRAF P10180. La facture selon le représentant de ce centre devait être déductible pour moitié de mes revenus. Or, je ne trouve pas la case pour en indiquer le montant. Est-ce que je dois indiquer la somme dans la case 7DF , du CERFA 2042 RICI-K ?
Merci pour votre aide

Pinguaud, le 15/04/2016

Comment convertir les Indemnités journalières en heures afin d'obtenir un crédit d'impôts supplémentaire ?

laire75, le 06/06/2014

Totalement faux (pour cette année).
Ma fille est née en 2013 et je pensais bénéficier d'une demie part sur ma nouvelle déclaration.
Perdu ! A partir de cette année la demie part est supprimée sauf si l'on en bénéficiait depuis 5 ans. Alors revoyez vos articles avant de les recycler. Merci.

Commenter
Vous devez vous inscrire ou vous connecter pour commenter.
Valider


Autres sujets sur Ooreka


Des experts vous répondent

Simple et gratuit !

Sans démarchage commercial

Déjà plus de 100 000 questions répondues

Poser une question
Fd
francois de maillard

chargé de mission handicap | unirh 75

Expert

JM
jean-marie mouton

expert comptable

Expert

david bletterer - paris -

agent immobilier | aab-immobilier.com

Expert

Rejoindre notre réseau d'experts Plus d'experts

Quel est votre projet ?

Décrivez votre demande en quelques clics.

Des spécialistes de votre région vous contactent sous 48h.

Gratuit et sans engagement !

Vos objectifs principaux (plusieurs choix possibles) :

Demander des devis

Merci de renseigner les revenus mensuels de votre foyer.

Merci de renseigner vos objectifs.

Merci de renseigner votre année de naissance.



Pour aller plus loin


Tatie Jeanine n’aura plus le dernier mot

En vous inscrivant, profitez en exclu de nos services gratuits :

(Promis, on ne vous spammera pas)

OK
Surveillez votre boite mail, vous allez bientôt recevoir notre newsletter !

pix