Impôt sur le revenu : déclaration des allocations chômage

Rédigé par des auteurs spécialisés Ooreka  À jour en juillet 2020

Sommaire

Impôt sur le revenu : déclaration des allocations chômage

Téléchargez cette fiche gratuite au format pdf

  • Rédigé par des professionnels
  • Un accompagnement étape par étape
  • La liste de matériel si nécessaire
Télécharger la fiche

Les allocations chômage sont à prendre en compte dans le revenu global imposable. Comment les déclarer ?

Nos conseils vous dévoilent ce que vous devez savoir pour bien signaler vos allocations chômage.

Lire l'article Ooreka

1. Recevoir les justificatifs de Pôle emploi

Pôle emploi doit vous délivrer au cours du mois de février (c’est-à-dire le mois précédent le dépôt de votre déclaration d’impôt), un justificatif de toutes les sommes versées sur l’année N - 1 :

  • La somme à reporter sur votre déclaration d’impôt y est clairement indiquée et prend en compte tous les mouvements (versements, rétrocessions, etc.).
  • Vous n’avez donc en principe aucun calcul à réaliser.
  • Si vous n’avez pas reçu ce document, réclamez-le.

2. Déclarer vos allocations chômage

Pour bien déclarer vos allocations chômage dans votre déclaration d'impôt sur le revenu :

  • Il faut reporter le montant des allocations chômage dans la case « autres revenus » de votre imprimé fiscal n° 2042 (case 1AP pour le chef de famille), juste en dessous des salaires.
  • Le montant est généralement déjà reporté dans la déclaration pré-remplie.

Depuis 2019, les allocation chômage doivent être déclarées sur internet par tous les contribuables, dès lors que leur résidence principale est dotée d’un accès internet et quel que soit le montant de leurs revenus. Le non-respect de cette obligation à 2 reprises donne lieu à l'application d'une amende forfaitaire de 15 €.

Toutefois, certains contribuables peuvent continuer d'utiliser le formulaire papier sans qu'aucune amende ne leur soit appliquée. Il s'agit des contribuables qui ne peuvent pas déclarer en ligne en raison de leur âge, d'un handicap ou de la non-maîtrise du numérique. C'est aussi le cas des personnes qui vivent dans des « zones blanches » – des lieux où aucun service mobile n'est disponible –, jusqu'en 2024 (loi n° 2018-727 du 10 août 2018).

Pour ne plus vous perdre entre les impôts et le boulot, suivez nos conseils !

Aussi dans la rubrique :

Revenus à déclarer

Sommaire