Frais réels et autres frais déductibles

Rédigé par des auteurs spécialisés Ooreka  À jour en juillet 2019

Sommaire

Le revenu imposable s'entend :

  • du revenu brut imposable : somme des revenus que votre employeur vous a directement ou indirectement versés (par exemple, dans le cas des salaires : montant annuel net imposable indiqué sur votre fiche de paie) ;
  • duquel on déduit divers éléments.

Principe de déduction des frais réels et autres frais

Sur le revenu brut imposable déclaré par le contribuable, l'administration fiscale applique automatiquement une déduction forfaitaire de 10 % pour tenir compte des frais réels qu'il supporte.

Cette déduction de 10 % est :

  • limitée à 12 307 € pour l'impôt sur les revenus de 2017 (revenus déclarés en 2018) ;
  • d'un montant minimum de 430 € pour les revenus de 2017.

 

Quels sont les frais réels déductibles du revenu imposable ? 

De son revenu brut imposable, le contribuable peut déduire certains frais professionnels qu'il a réellement engagés pour l'exercice de son activité.

Les frais de transport

Les frais de transport sont déductibles du revenu brut, dans certaines conditions. Ceux-ci doivent :

  • concerner les frais de transport entre le domicile et le lieu de travail :
    • frais de garage ;
    • frais de péage d'autoroute ;
    • intérêts annuels afférents à l'achat à crédit du véhicule, retenus au prorata de son utilisation professionnelle ;
  • être réels et justifiés ;
  • ne pas dépasser 40 km (80 km aller-retour) par jour.

Les frais d'utilisation de véhicule

Les frais de véhicule sont déductibles du revenu brut, dans certaines conditions. Les dépenses relatives à l'utilisation d'une voiture, d'un vélomoteur, d'un scooter ou d'une moto peuvent être évaluées par l'application d'un barème kilométrique annuellement publié par l'Administration.

Seuls sont concernés les véhicules :

  • dont le salarié lui-même, ou son conjoint, est personnellement propriétaire ;
  • dont le salarié est copropriétaire.

Le barème kilométrique défini par l'Administration

Ce barème forfaitaire prend en compte la puissance administrative du véhicule et la distance annuelle parcourue, mais également le « type de motorisation du véhicule » (loi n° 2018-1317 du 28 décembre 2018 de finances pour 2019). Il intègre également :

  • la dépréciation du véhicule ;
  • les frais de réparation et d’entretien ;
  • les dépenses de pneumatiques ;
  • la consommation de carburant ;
  • les primes d’assurances.
Lire l'article Ooreka

Les frais de carburant

Les frais de carburant sont déductibles du revenu brut, dans certaines conditions, selon un barème légal.

Les autres frais déductibles du revenu imposable

Les frais de repas 

Lorsque l'activité professionnelle du contribuable le contraint à prendre son repas en dehors de son domicile personnel, il lui est possible de déduire de son revenu brut imposable le montant des frais supplémentaires qu'engendre la prise d'un repas hors domicile.

La valeur du repas pris au sein du domicile du contribuable est évaluée chaque année par l'administration fiscale. Pour l'imposition des revenus 2018, la valeur d'un repas pris au foyer est de 4,75 €. Le montant maximal déductible par repas est de 13,80 €.

Les cotisations sociales

Sont déductibles du revenu brut les cotisations sociales prélevées par l'employeur au titre :

  • des régimes de retraite de base et complémentaire obligatoires ;
  • des régimes de prévoyance de base et complémentaire obligatoires (Assurance maladie et Assurance chômage) ;
  • de la CSG pour la fraction correspondant au taux de 6,8 % pour les revenus d'activité.

Les intérêts d'emprunt

Sont déductibles du revenu brut les intérêts d'emprunts contractés en vue de :

  • souscrire au capital de sociétés nouvelles ;
  • participer à des opérations de rachat d'entreprises.

Les pensions alimentaires et frais d'hébergement

Sont déductibles du revenu brut imposable, sous conditions :

  • les pensions alimentaires versées à des enfants majeurs ; 
  • un montant forfaitaire pour les contribuables qui aident leur enfant majeur en les hébergeant ;
  • les pensions alimentaires versées à des ascendants ;
  • les frais liés à l'hébergement d'un ascendant.