La déclaration annuelle des salaires

Sommaire

Les salaires doivent être déclarés tous les ans au moyen de l'imprimé n° 2042. Celui-ci est envoyé au contribuable de fin avril à début mai.

Vous déclarez vos salaires pour la première fois

Depuis la déclaration 2019 des revenus de 2018, les primo-déclarants peuvent effectuer leur déclaration en ligne. Les personnes qui étaient rattachées au foyer fiscal de leurs parents et qui ont reçu un courrier de l'administration fiscale avec leurs identifiants de connexion doivent simplement créer un mot de passe à l'aide des informations fournies dans le courrier.

Ceux qui disposent déjà d'un numéro fiscal peuvent créer leur espace personnel sur le site FranceConnect ou effectuer une demande par mail en remplissant le formulaire de demande de création d'espace personnel : rubrique « Contact » du site impots.gouv.fr.

Ceux qui ne disposent pas d'identifiants peuvent effectuer une demande d'attribution d'identifiants auprès de leur centre des finances publiques ou à partir du formulaire de la rubrique rubrique « Contact » du site impots.gouv.fr.

La déclaration en ligne est obligatoire pour tous ceux dont la résidence principale est équipée d'un accès à internet et qui sont en mesure de faire leur déclaration en ligne.

Les contribuables qui ne peuvent pas effectuer leur déclaration en ligne, peuvent retirer un imprimé n° 2042 vierge, au centre des impôts ou sur impots.gouv.fr, rubrique « Formulaires ».

Ensuite, vous recevrez tous les ans une déclaration préremplie ou vous pouvez demander à ne plus recevoir de déclaration papier et réaliser vos déclarations directement en ligne.

Déclaration des salaires : quand déclarer ?

Budget : le rachat de crédit est-il une bonne solution ?

La déclaration annuelle des salaires et traitements se fait dans le courant du printemps. Les contribuables peuvent déclarer leurs salaires au moyen de la déclaration préremplie des revenus de l'année passée en ligne ou sur papier.

Déclaration papier

La date limite de dépôt de la déclaration papier 2019 sur les revenus de 2018 était fixée au 16 mai 2019 à minuit (le cachet de la Poste faisant foi).

Depuis 2019, tous les contribuables, quel que soit le montant de leurs revenus et dont la résidence principale est équipée d'un accès à internet, ont l'obligation de déclarer leurs revenus en ligne. Toutefois, certains contribuables peuvent continuer d'utiliser le formulaire papier sans qu'aucune amende forfaitaire ne leur soit appliquée. Il s'agit des contribuables qui ne peuvent pas déclarer en ligne en raison de leur âge, d'un handicap ou de la non-maîtrise du numérique. C'est aussi le cas des personnes qui vivent dans des « zones blanches », c'est-à-dire des lieux dans lesquels aucun service mobile n'est disponible, jusqu'au 31 décembre 2024 (article 1649 quater B quinquies du Code général des impôts).

Déclaration en ligne

Le service de déclaration par Internet s'est ouvert le 10 avril 2019, sur le site impots.gouv.fr. Les dates limites de déclaration par Internet pour 2019 étaient les suivantes :

Département Dates limites de dépôt
Départements n° 01 à 19 21 mai 2019 à minuit
Départements n° 20 à 49 * 28 mai 2019 à minuit
Départements n° 50 à 974/976 6 juin 2019 à minuit 

* Y compris les deux départements corses.

Pour les résidents à l'étranger, la date limite était fixée au 21 mai 2019.

Déclaration annuelle des salaires : comment déclarer ?

Vous devez vérifier et éventuellement corriger, dans le cadre 1 : pour les traitements et salaires, les cases 1AJ à DP, les salaires préremplis.

Pour ce faire, vous devez comparer les revenus indiqués sur la déclaration préremplie avec ceux mentionnés sur les différents papiers administratifs en votre possession. Ainsi :

  • pour les salaires, le revenu global imposable indiqué sur votre fiche de paie du mois de décembre ;
  • pour vos prestations maladies, le décompte annuel de l'assurance maladie indiquant le montant total des prestations à déclarer et reçu en janvier de l'année en cours ;
  • pour les prestations chômage, le montant des prestations indiqué sur relevé des prestations de l'année précédente, reçu au début de l'année en cours.

Déclaration des salaires depuis le 1er janvier 2019

Objectif du prélèvement à la source

Le prélèvement à la source de l'impôt sur le revenu est effectif depuis le 1er janvier 2019 (ordonnance n° 2017-1390 du 22 septembre 2017).

L'objectif du prélèvement à la source est de mettre fin au décalage d'une année entre la perception des revenus imposables et le paiement de l'impôt correspondant. Cela permet :

  • de s'adapter plus facilement aux changements intervenant dans la vie du contribuable ;
  • de mieux répartir l'impôt dans l'année.

Mise en place du prélèvement à la source : les étapes 

Le prélèvement à la source s'est progressivement mis en place à partir de 2018 :

  • En mai 2018, le contribuable a déclaré ses revenus de 2017. Suite à cette déclaration, l'administration fiscale a calculé le taux de prélèvement appliqué sur les revenus de celui-ci à compter du 1er janvier 2019. Pour les déclarations d'impôt effectuées en ligne, le contribuable disposait immédiatement de son taux de prélèvement.
    • Le taux de prélèvement est indiqué sur l'avis d'imposition qui a été adressé en août 2018. 
    • L’administration fiscale adresse à l'employeur le taux du prélèvement retenu qui peut être modifié par le contribuable.
  • Dès septembre/octobre 2018, l'employeur qui avait opté pour la préfiguration du prélèvement à la source, pouvait communiquer le montant indicatif du prélèvement pratiqué sur le salaire du contribuable à compter de janvier 2019.
  • En janvier 2019, ce taux de prélèvement a été appliqué sur le salaire versé au contribuable par l'employeur. Le taux du prélèvement a été revu en septembre 2019 suite aux éventuels changements déclarés sur la déclaration des revenus de 2018 établie en mai 2019. 

Afin de ne pas subir une double imposition en 2019 (revenus de 2018 et revenus de 2019 imposés à la source), le crédit d'impôt de modernisation du recouvrement a été mis en place. Celui-ci a permis d'annuler l'impôt dû pour les revenus courants perçus en 2018. Les revenus de nature exceptionnelle n'étaient pas concernés par ce crédit d'impôt. À ce titre, l'administration fiscale dispose d'un délai de 4 ans pour effectuer un contrôle des déclarations de revenus. Elle pourra donc effectuer un redressement fiscal jusqu'au 31 décembre 2022.

Prélèvement à la source et cas particulier des CDD de moins de 2 mois

Le prélèvement à la source est simple à appliquer pour les contribuables en CDI, mais son application est plus complexe pour les personnes qui changent régulièrement d'employeur. En effet, si l'administration fiscale tarde à transmettre le taux d'imposition aux employeurs, ceux-ci sont contraints d'appliquer le taux neutre.

Pour éviter de pénaliser les contribuables en contrat de courte durée, des règles particulières sont mises en place pour les salariés en CDD ou en contrat de mission temporaire, lorsque la durée initiale du contrat est inférieure ou égale à 2 mois. 

Dans la limite des 2 premiers mois d’embauche, la grille de taux par défaut s’applique aux versements effectués au titre ou au cours d’un mois après un abattement égal à 50 % du SMIC net imposable mensuel, soit 624 € au 1er janvier 2019 (le montant de l'abattement pour 2020 n'a pas encore été publié par les services fiscaux).