Calcul du revenu global imposable 2020

Sommaire

L'impôt sur le revenu est calculé selon un barème constitué de plusieurs tranches avec chacune un taux d'imposition. Ce barème est actualisé chaque année.

La loi n° 2019-1479 du 28 décembre 2019 de finances pour 2020 a notamment abaissé le taux de la 2e tranche d'imposition de 14 à 11 %.

Composition du revenu global imposable

Les contribuables soumis à l'impôt sur le revenu et qui n'en sont pas affranchis par une disposition spéciale de la loi sont tenus de souscrire :

  • une déclaration d'ensemble de leurs revenus (imprimé n° 2042), celle-ci :
    • regroupe tous les revenus perçus par tous les membres du foyer fiscal ;
    • mentionne les charges de famille ;
  • et, pour certains revenus catégoriels, des déclarations annexes et des déclarations spéciales.

Depuis l'imposition des revenus de 2005, une déclaration pré-remplie est établie par le service des impôts.

La déclaration est adressée aux contribuables en mai. Ces derniers doivent éventuellement la compléter, la signer et la renvoyer au service compétent. Il est également possible de déclarer ses revenus par internet, depuis le site des impôts.

Le revenu imposable est constitué par la somme algébrique de tous les revenus non exonérés de tous les membres du foyer fiscal perçus au cours de l'année civile, à savoir :

Calcul du revenu global imposable

Le calcul du revenu net global imposable impose plusieurs phases de calcul :

  • la détermination du revenu ou déficit global ;
  • la détermination du revenu brut global ;
  • la déduction des charges ;
  • l'application des abattements.
  Droit commun Frais réels
Base

Salaire

+ avantage en nature

+ allocation pour frais d'emploi imposable si frais déjà couverts par la déduction forfaitaire de 10 % (non imposable si frais non couverts)

= X

Salaire

+ avantage en nature

+ remboursement de frais

+ allocations imposables

= Y

Frais professionnels 10 % de X = X' Frais réels = Y'

Détermination du revenu global (ou du déficit)

Le calcul du revenu imposable suppose, au préalable, de déterminer le revenu (ou déficit) global. Celui-ci est égal à la somme algébrique des résultats nets catégoriels.

Le mécanisme du quotient peut toutefois être utilisé en cas de revenus ou de situations exceptionnelles.

Mécanisme du quotient

En cas de revenus exceptionnels, le contribuable peut demander à bénéficier du mécanisme du quotient. Celui-ci consiste, pour l'année de réalisation du revenu :

  • à ajouter le quart du revenu exceptionnel au revenu habituel ;
  • puis à multiplier par 4 le supplément d'impôt correspondant.

Peuvent bénéficier du système du quotient, les revenus :

  • exceptionnels par leur nature et leur montant ;
  • ou différés.

Un revenu est exceptionnel par sa nature et son montant :

  • lorsqu'il n'est pas susceptible d'être recueilli annuellement ;
  • que son montant dépasse la moyenne des revenus nets d'après lesquels le contribuable bénéficiaire a été soumis à l'impôt sur le revenu au titre des 3 dernières années.

Étalement des revenus

La loi n° 2019-1479 du 28 décembre 2019 de finances pour 2020 a supprimé la possibilité d'opter pour l'étalement de l'imposition pour les revenus perçus en 2020. Les options exercées au titre d'une année antérieure continuent de produire leurs effets pour la durée restant à courir.

Les contribuables pouvaient, pour certains revenus, opter de manière irrévocable pour un dispositif spécifique d'étalement sur quatre années. Étaient concernés :

  • les bénéfices provenant de la production littéraire, scientifique ou artistiques ;
  • les indemnités de départ volontaire à la retraite ou de mise à la retraite ;
  • les salaires des artistes du spectacle titulaires d'un contrat de travail ;
  • les salaires des sportifs.

La fraction imposable était alors répartie par quart sur la première année et les trois années suivantes.

Détermination du revenu brut global

Après avoir déterminé le revenu ou déficit global, il convient de déterminer le revenu brut global. Celui-ci est égal au revenu global auquel on impute les déficits globaux des années antérieures sur le revenu global, on obtient le revenu brut global.

Certains déficits catégoriels ne sont pas imputables sur les revenus des autres catégories. Ils sont reportables sur les revenus de même nature des années suivantes. Il s'agit :

  • des déficits agricoles dès lors que le total des autres revenus nets est supérieur à 111 752 € pour l'imposition des revenus de 2019. Dans ce cas, ils sont déductibles des bénéfices de même nature au titre des années suivantes jusqu'à la sixième inclusivement ;
  • des déficits commerciaux et non commerciaux non professionnels ;
  • de la fraction du déficit foncier supérieure à 10 700 € ou qui provient des intérêts d'emprunt. Ce déficit est alors reportable sur les revenus fonciers des 10 années suivantes (sauf cas particuliers).

Détermination du revenu net global

Une fois le revenu brut global déterminé, il convient de retrancher les charges limitativement énumérées pour obtenir le revenu net global. Il s'agit :

  • de la CSG sur les revenus du patrimoine ;
  • de certaines charges limitativement énumérées par la loi (pensions alimentaires, avantages en nature consentis à des personnes âgées de plus de 75 ans, certains arrérages de rentes, intérêts de certains emprunts, charges foncières relatives aux monuments historiques, cotisations versées au titre de l'épargne retraite, etc.).

Pour être déductibles, ces charges doivent :

  • être limitativement énumérées par la loi ;
  • ne pas avoir été retenues pour la détermination des revenus nets catégoriels ;
  • avoir été payées au cours de l'année d'imposition, en principe ;
  • être justifiées :
    • soit spontanément dans la déclaration annuelle de revenus ;
    • soit à la demande du service dans le cadre d'une opération de contrôle fiscal.
Lire l'article Ooreka

Calcul du revenu imposable en 2020 : détermination du revenu net global imposable

Après détermination du revenu net global, on applique les éventuels abattements pour obtenir le revenu net global imposable. Les abattements peuvent être :

  • accordés sous condition ;
  • accordés aux contribuables ayant des enfants à charge rattachés, lorsque ces enfants sont mariés, pacsés ou chargés de famille.

Abattement accordé sous condition

Un abattement de :

  • 2 441 € lorsque le revenu net global 2019 ne dépasse pas 15 300 € ;
  • 1 221 € lorsque le revenu net global est compris entre 15 300 € et 24 640 €.
  • d'âge : ils doivent être âgés de plus de 65 ans au 31 décembre de l'année d'imposition ;
  • ou d'invalidité ;
  • cumulées avec des conditions de revenus modestes.

Abattements accordés aux contribuables ayant des enfants majeurs à charge rattachés, lorsque ces enfants sont mariés, pacsés ou chargés de famille

Si l'enfant est marié, pacsé ou chargé de famille, le rattachement ne se traduit pas par une majoration du nombre de parts mais par un abattement sur le revenu, par personne rattachée (l'enfant, son conjoint s'il est marié ou pacsé et chacun de ses/leurs enfants).

Cet abattement est de 5 947 € pour les revenus de 2019 déclarés en 2020.

Réduction d'impôt 2020 sur les revenus de 2019 pour les classes moyennes

Une réduction d'impôt de 20 % est accordée à certains ménages dont le revenu fiscal de référence est inférieur à certaines limites :

  • 19 175 € pour une personne seule ;
  • 38 350 € pour un couple ;
  • + 3 835 € par demi-part.

Une réduction dégressive est accordée aux ménages dont le revenu fiscal de référence est compris entre :

  • 19 175 et 21 248 € pour une personne seule ;
  • 38 350 et 42 496 € pour un couple ;
  • + 3 835 € par demi-part.

Les ménages qui bénéficient de cette réduction d'impôt n'ont aucune démarche à effectuer. Elle vient automatiquement diminuer le montant de leur impôt.